La Sélection du Mois






Fabrice Alleman & Chamber Orchestra : UDiverse


[ Cyprès Open CYP0610 ]



01. Unity In diversity (Fabrice Alleman / arr. Michel Herr)
02. Between You And Me (Fabrice Alleman / arr. Michel Herr)
03. Tema De Malea (comp./arr. Lalo Zanelli)
04. Beauty Where It Is (comp./arr. Michel Herr)
05. Summertime (George Gershwin / DuBose Heyward / arr. Alleman & Herr)
06. What's Love (Youtube video) (Fabrice Alleman/arr. Michel Herr)
07. Bridges (comp./arr. Michel Herr)
08. Dawn And twilight (comp./arr. Michel Herr)
09. J-J (Fabrice Alleman/arr. Michel Herr)
Durée Totale : 61'15" - Sorti le 13 octobre 2017.

Fabrice Alleman (saxophone soprano); Vincent Bruyninckx (piano); Sam Gerstmans (contrebasse); Frédéric Jacquemin (drums); Orchestre de Chambre de Liège (cordes); Ensemble Quartz (flute, hautbois, cor, cor anglais, cl basse), Ingrid Procureur (harpe) + Invités : Philip Catherine (gt sur 6); Fred Favarel (gt sur 3, 5, 7, 9); Minino Garay (bombo & percussions sur 1, 3, 5, 6, 7, 9)

Enregistré en 2016/2017 au Studio Dada, Bruxelles, Belgique.

Photographies de Isabelle Françaix



Chronique

Cela fait près d'une année que sur les réseaux sociaux, on suit l'évolution de ce projet pas comme les autres. S'y élaborait une musique apparemment ambitieuse à mi-chemin du jazz improvisé et de la musique de chambre écrite. Un saxophone, un piano et une section rythmique d'un côté et, de l'autre, un orchestre de cordes et un ensemble d'instruments à vents, un arrangeur talentueux, plus quelques invités prestigieux comme le guitariste Philip Catherine et le percussionniste Minino Garay qui a apporté avec lui ses tambours du Rio de la Plata. Même le concept semblait défini avec un soin extrême : produire une suite pour saxophone et orchestre qui unifierait les qualités de toutes les musiques ayant à un moment donné trouvé un écho chez Fabrice Alleman, du classique à l'Afrique, des mélodies celtiques à l'Amérique latine, sans oublier le jazz bien sût et ses standards éternels comme ce Summertime dont la version rendue ici en surprendra plus d'un. C'est pour ça que le disque s'appelle UDiverse, contraction des mots Unity in Diversity qui renvoie à l'Univers dans toute sa glorieuse multiplicité.

Alors, avec ce compact aujourd'hui dans les mains, on s'interroge un peu. Tout cela n'est-il pas trop académique ? Surtout que le jazz, quand il a souhaité s'associer aux cordes dans le passé, n'a pas toujours donné des résultats à la hauteur des moyens consentis. Mais dès que la musique s'élève sur les premiers accords de Unity in Diversity, voilà que tous les doutes s'évanouissent aussi vite qu'une pluie d'étoiles. Cette musique symphonique, sublimée par un arrangement lumineux de Michel Herr ainsi que par un enregistrement hors pair, est à la fois douce et somptueuse. Le sax soprano du leader, précis et fluide, flotte au-dessus des cordes aux nuances délicates. Une brise rafraîchissante a le temps de souffler avant que le tempo ne s'installe pour laisser la bride à des improvisations de haut vol, au soprano et au piano, soulignées par l'orchestre dont le dynamisme éblouit.

Tema de Maela apporte d'autres couleurs un peu folk tandis que la mélodie du pianiste argentin Lalo Zanelli est splendide. Autant d'ailleurs que celle guillerette de Beauty Where It Is, écrit par Michel Herr, qui donne l'impression de vivre en été dans un tableau de Van Gogh, au milieu des champs de blé sous un ciel bleu tourbillonnant. Et puis, il y a J-J qui démentira toutes ces allégations comme quoi le jazz avec orchestre ne swingue pas. Bénéficiant d'un solo jubilatoire du guitariste français Fred Favarel, ce titre qui figurait déjà sur le disque Obviously, trouve ici une seconde vie encore plus riche que la première.

Pas de caricature d'un troisième courant ici, ni d'atmosphère sirupeuse, ni de plaquage forcé d'un style musical sur un autre, voici au contraire un amalgame intelligent né dans le creuset des genres musicaux qui ont un jour forgé la personnalité musicale de Fabrice Alleman. Plus encore, conçu et réalisé comme une véritable œuvre d'art, UDiverse est le manifeste collectif d'un groupe d'artistes exigeants qui, hors du temps et des modes, ont donné ce qu'ils avaient de meilleur. Et ça s'entend : chargée d'humanité et d'émotion, la musique rayonne !




Sur Internet





Discographie sélective de Fabrice Alleman en tant que Leader ou Co-leader

  • 1996 - Fabrice Alleman / Paolo Loveri (Lyrae Records), Fabrice Alleman (saxophone soprano); Paolo Loveri (guitare) - CD
  • 1998 - Fabrice Alleman Quartet : Loop The Loop (Igloo), Fabrice Alleman (sax soprano & ténor); Michel Herr (p); Jean-Louis Rassinfosse (b); Frédéric Jacquemin (drs) - CD
  • 2001 - Fabrice Alleman / Paolo Loveri Duo : On The Funny Side Of The Strings (Lyrae Records), Fabrice Alleman (saxophone soprano); Paolo Loveri (guitare) + String Quartet - CD
  • 2004 - Fabrice Alleman Quartet : Sides Of Life (Lyrae Records), Fabrice Alleman (sax soprano & ténor); Michel Herr (p); Jean-Louis Rassinfosse (b); Frédéric Jacquemin (drs) + Invités - CD
  • 2009 - Jean Warland / Fabrice Alleman : The Duet (Igloo), Fabrice Alleman (saxophone ténor & soprano, clarinette, chant); Jean Warland (contrebasse) + Invités - CD
  • 2010 - Rassinfosse/Collard-Neven/Alleman/Desandre-Navarre : Braining Storm (Fuga Libera), Jean-Louis Rassinfosse (contrebasse); Jean-Philippe Collard-Neven (piano, Fender Rhodes), Fabrice Alleman (sax ténor & soprano, clarinette); Xavier Desandre-Navarre (percussions, drums) - CD
  • 2013 - Fabrice Alleman : Obviously (Igloo), Fabrice Alleman (saxophone ténor et soprano, clarinette, clarinette basse et chant); Lionel Beuvens (drums); Nathalie Loriers (piano, Fender Rhodes); Reggie Washington (contrebasse et basse) + Invité: Lorenzo Di Maio (guitare) - CD
  • 2017 - Fabrice Alleman & Chamber Orchestra : UDiverse (Cyprès), Fabrice Alleman (saxophone soprano); Vincent Bruyninckx (piano); Sam Gerstmans (contrebasse); Frédéric Jacquemin (drums); Orchestre de Chambre de Liège (cordes); Ensemble Quartz (flute, hautbois, cor, cor anglais, cl basse), Ingrid Procureur (harpe) + Invités - CD

Fabrice Alleman / Paolo Loveri Duo : On The Funny Side Of The StringsFabrice Alleman Quartet : Loop The LoopFabrice Alleman : Obviously



Vous avez aimé cette page ? Faites le savoir sur mon livre d'or


Contact pour promotion et chronique : @dragonjazz.com

[ Index | CD base | Vision | Initiation | Europe | Belge | Blues | Sélection | Liens ]
[ Les faces du jazz : 1917 - 1950 ]

[ Jazz Belge : Nouveautés | Archives ]



[ Sélections : février 98 | avril 98 | juin 98 | sept. 98 | déc. 98 | avril 99 |
| juin 99 | oct. 99 | janvier 2000 | mars 2000 | mai 2000 | juillet 2000 | octobre 2000 |
| janvier 2001 | février 2001 | avril 2001 | juin 2001 | septembre 2001 | décembre 2001 |
| février 2002 | avril 2002 | mai 2002 | juin 2002 | août 2002 | novembre 2002 |
| février 2003 | avril 2003 | septembre 2003 | octobre 2003 | décembre 2003 |
| janvier 2004 | février 2004 | mars 2004 | avril 2004 | mai 2004 | juillet 2004 | novembre 2004 |
| janvier 2005 | février 2005 | avril 2005 | juin 2005 | août 2005 | novembre 2005 |
| janvier 2006 | mars 2006 | juin 2006 | août 2006 | octobre 2006 | décembre 2006 |
| janvier 2007 | mars 2007 | avril 2007 | juin 2007 | septembre 2007 | novembre 2007 |
| janvier 2008 | mars 2008 | mai 2008 | août 2008 | octobre 2008 | décembre 2008 |
| janvier 2009 | mars 2009 | avril 2009 | juin 2009 | août 2009 | novembre 2009 |
| janvier 2010 | mars 2010 | mai 2010 | août 2010 | septembre 2010 | novembre 2010 |
| janvier 2011 | mars 2011 | mai 2011 | juillet 2011 | septembre 2011 | décembre 2011 |
| janvier 2012 | mars 2012 | juin 2012 | août 2012 | septembre 2012 | décembre 2012 |
| janvier 2013 | mars 2013 | mai 2013 | août 2013 | octobre 2013 | décembre 2013 |
| janvier 2014 | février 2014 | mars 2014 | avril 2014 | juin 2014 | octobre 2014 |
| janvier 2015 | février 2015 | avril 2015 | mai 2015 | août 2015 | novembre 2015 |
| janvier 2016 | février 2016 | mars 2016 | avril 2016 | juin 2016 | septembre 2016 | octobre 2016 |
| janvier 2017 | février 2017 | avril 2017 | août 2017 | septembre 2017 | octobre 2017 | novembre 2017 ]





Ecouter les playlists de DragonJazz : Jazz Guitarists - ECM Northern Light - Cool Fusion
Jazz in Little Belgium Vol. 1 - Jazz in Little Belgium Vol. 2


Retour à la page d'index

© DragonJazz 2017 - cdjazz@dragonjazz.com